EVI
fren
Préserver la biodiversité au quotidien

Aider au quotidien à préserver la biodiversité du monde

Comment participer à préserver la biodiversité du monde ?

Voici une liste d’astuces pour permettre à chacun de mieux comprendre comment intervenir pour la protection de la nature et des espèces depuis chez soi, grâce à de simples actions quotidiennes.

 

  • Avant toute chose, l’essentiel est de s’intéresser, de ne pas supposer que cela demanderait trop de votre temps, de penser simplement avec respect pour l’environnement et pour la vie animale
  • Limiter l’usage de papier, se contenter du réellement nécessaire
  • Éviter d’utiliser des sacs plastiques, se servir de sacs réutilisables plus écologiques
  • Limiter la pollution, profiter du grand air au maximum
  • Regarder ce que l’on achète : chaque produit contient des informations importantes, il existe des labels écologiques, il existe aussi des produits à éviter (à titre d’exemple l’huile de palme, tant pour l’Homme que pour la nature), en opposition, il existera toujours des produits annexes qui offriront la même chose, en respect avec la biodiversité et notre santé.
  • Limiter sa consommation : avons-nous réellement besoin d’acheter autant ? Observer ses déchets et faire le compte de tout ce qui ne nous aura pas servi. Déduire tout cela de nos dépenses.
  • Ne PAS acheter de produits issus de commerce illégal ou abusif : les produits d’origine animale, tels que l’ivoire, la fourrure, le cuire, mais aussi d’origine végétale, tel que le bois, proviennent d’un commerce à contrôler impérativement : cela affecte les humains (trafic, exploitation, perte de ressources mondiales, déséquilibre de l’écosystème), la nature et la vie animale.
  • Ne PAS acheter et/ou domestiquer d’animaux sauvages : ils proviennent aussi d’un commerce illégal et cela, en plus d’être désastreux pour ces animaux, provoque un déséquilibre énorme sur le positionnement des espèces et leurs adaptations dans l’environnement qui les entoure.
  • Privilégier des produits locaux, se renseigner sur la provenance de ce que l’on utilise.
  • Porter un nouveau regard sur les cirques et les zoos mis à notre disposition. Faire attention car, malheureusement, majoritairement, les animaux y sont maltraités et ce que l’on y découvre, bien que merveilleux, ne reflète pas la réalité. Il faut oser s’indigner des utilisations abusives et, à l’inverse, porter son attention et son émerveillement auprès de structures responsables, ce qui encouragera notamment leur expansion.