EVI
fren

Animaux d’Océanie

Découvrez les animaux en image et en description.

Cette rubrique vous permet d’apprendre quelles sont les caractéristiques et les statuts de conservation des animaux sauvages présents en Océanie.

Classées par ordre alphabétique, régulièrement de nouvelles espèces apparaîtront dans la liste.

*

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Diable de Tasmanie

Diable_de_tasmanie

Le diable de Tasmanie

Le diable de Tasmanie

Identité

Ordre : Dasyuromorphia

Famille : Dasyuridae

Genre : Sarcophilus

Lieu : L’île de Tasmanie

Description

Le diable de Tasmanie tient son nom à son cri effrayant et à sa férocité, notamment lorsqu’il se nourrit, bien qu’il soit en réalité un animal plutôt timide. Sa mâchoire impressionnante, capable de broyer jusqu’à une barre de fer, renforce cette image. Le diable de Tasmanie mesure entre 50 cm et 75 cm de long. Il pèse entre 5 kg et 8 kg pour les femelles et jusqu’à 12 kg chez les mâles. Son corps trapus est dôté d’une tête particulièrement large. Il possède une fourrure noire souvent marquée de tâches blanches. Des vibrisses au niveau de leur mâchoires et au dessus de leur tête leur permettent de localiser les proies. Sa truffe humide est très sensible aux odeurs. Ses pattes sont courtes, mais contrairement aux autres marsupiaux, les pattes antérieurs sont un peu plus longues que les postérieurs. Il sait parfaitement grimper aux arbres, aime l’eau et apprécie de se prélasser au soleil. Le diable de Tasmanie est un animal solitaire et nocturne.

Habitat

Autrefois, on trouvait des diables de Tasmanie sur l’ensemble du continent australien. Il se pourrait que la disparition des diables du continent soit dû aux dingos, les chiens sauvages d’Australie. Actuellement, le diable de Tasmanie, comme son nom l’indique, existe uniquement sur l’île de Tasmanie. Il vit essentiellement dans les forêts, mais s’adaptent à tous types d’environnement tant qu’il a de quoi se nourrir et se protéger.

Alimentation

Le diable de Tasmanie est un animal carnivore et charognard. Il chasse de nuit, sa vision étant plutôt médiocre et plus adaptée au noir et blanc. Ses proies sont variées, il se nourrit de toutes sortes d’animaux : kangourou, wombats, opossums, agneau, oiseaux, lézard, grenouilles, et on en passe. L’animal étant bon nageur, les poissons font aussi partie de son tableau de chasse. Il peut manger jusqu’à 15% de son poids en quelques minutes. Il s’avère très utile au « nettoyage » de l’environnement, se nourrissant beaucoup de charognes et pouvant ingérer à la fois la chair, les os et la fourrure.

Reproduction

La période de reproduction des diables se fait de mars à avril. La gestation ne dure que 31 jours après quoi naissent entre 20 et 30 petits, dont seuls 2 à 4 survivent, la femelle ne possédant que de 4 à 6 mamelles pour les nourrir. Les petits restent accrochés aux mamelles environs 4 à 6 mois. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de deux ans.

Ennemis

Avant son extinction, le ‘Tigre de Tasmanie’ était un prédateur du diable de Tasmanie. On soupsonne également le dingo d’avoir été une menace pour cette espèce lorsqu’elle vivait encore sur le continent australien. Les rapaces, tels que les aigles et les hiboux, chassent parfois les jeunes diables.

Statut

Le diable de Tasmanie fut longtemps chassé car il dérangeait, notamment les fermiers, puisqu’il se nourrissait des animaux de la ferme. En 1941, une loi fut finalement votée pour protéger les diables de Tasmanie, alors en voix d’extinction. C’est ainsi qu’on a pu voir leur nombre s’accroître de nouveau. Malheureusement, les diables de Tasmanie font face à un fléau d’autant plus important, une maladie qui leur est propre, à savoir une tumeur cancéreuse (DFDT, Devil Facial Tumour Disease), qui a déjà éliminé environ 60% de la population des diables. Des scientifiques travaillent sur la recherche d’un remède contre cette terrible maladie qui menace d’éteindre leur espèce.

Kangourou

Kangourous_

Le kangourou

Le kangourou

Identité

Ordre : Carnivora

Famille : Macropodidé

Genre : Diprodotonde

Lieu : Australie

Description

Les kangourous et les wallabies (kangourous de plus petite taille) sont des marsupiaux d’Australie. Il existe quatre principales espèces de kangourou : le kangourou roux, le kangourou gris, le kangourou géant, le kangourou antilope ; et plus de 60 autres espèces ou sous-espèces. Le terme de « Kangourou » signifie en grec « Grand pied », ce qui leur convient parfaitement puisque ces animaux possèdent de grandes pattes postérieures qui leur permettent de bondir jusqu’à 3 mètres de haut et jusqu’à 9 mètres de long. Le kangourou peut atteindre en moyenne 40 km/h, allant jusqu’à 70 km/h pour certains, en faisant ses bonds. Il est le plus gros marsupial au monde, pouvant atteindre jusqu’à 2,40 mètres de long, pour le kangourou roux. Sa queue mesure en moyenne un mètre de long et soutient l’arrière de son corps. Elle sert également de balancier lors de ses déplacements. Un kangourou mâle peut peser jusqu’à 85 kg selon les espèces, la femelle pesant elle autour des 30 kg. La vue, l’ouïe et l’odorat des kangourous sont très développés. Se sont des animaux indépendants et nomades. Ils peuvent survivre pendant des semaines sans eau. Se sont d’excellent nageur, bien qu’ils n’utilisent cette capacité que quand ils n’ont pas le choix. Ils vivent 6 à 15 ans en moyenne.

Habitat

Les kangourous sont répandus en Australie, on en retrouve certains en Nouvelle­-Guinée. Ils vivent plus particulièrement dans des régions arides ou semi­-arides, allant du désert à la forêt. Mais ils se sont adaptés à tous types d’environnements. Les dendrolagues, par exemple, sont de petits kangourous arboricoles qui vivent dans les forêts pluviales d’Australie et de Nouvelle-­Guinée.

Alimentation

Les kangourous sont des animaux essentiellement herbivores. Ils broutent majoritairement de l’herbe et peuvent manger des branchages, des plantes et des écorces. Certains se nourrissent d’insectes. Ils peuvent tenir des mois sans boire grâce, notamment, à leur alimentation riche en eau.

Reproduction

Selon les espèces de kangourou, les périodes liées à la reproduction varient. Le kangourou roux, par exemple, atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 2 ans. L’accouplement des kangourous peut avoir lieu tout au long de l’année. La période de gestation est de 35 jours, après quoi, le nouveau né s’installe dans la poche de sa mère où il boit son lait. La particularité de la femelle kangourou est qu’elle a la capacité de mettre en ‘pause’ le développement intra­-utérin si sa poche est déjà occupée par un petit et ne peut pas encore contenir celui qui va arriver. Les quatre mamelons dans la poche de la maman fournissent chacun un lait différent, adaptés à chaque stade de développement du petit. Le nouveau-né quitte définitivement la poche de sa mère vers l’âge de un an.

Ennemis

Les seuls prédateur des kangourous sont les dingos (chiens sauvages d’Australie) et l’homme. Plus de 3 millions de kangourous sont abattus chaque années par les fermiers agacés par ses grands animaux qui endommagent leur clôtures ou qui boivent l’eau de leurs réservoirs. Pourtant, il a aussi été prouvé que les moutons sont responsables de la désertification des terres australiennes, piétinant la végétation n’étant pas adaptés à ces sols, contrairement aux kangourous qui sont dans leur élément naturel. On croise également de nombreux kangourous tués par les routes et il n’est pas rare de trouver certaines parties de leur corps en vente légale.

Statut

Les kangourous ne sont pas classés en danger. Malgré tout, l’arrivée des premiers colons européens a bouleversé leurs environnements. Des terres ont été transformées pour accueillir des troupeaux, conduisant notamment à l’extinction de certaines espèces de wallabies. L’homme a également introduit les lapins sur le continent, au point que dans certaines régions, il ne reste plus aucune végétation. Des parcs nationaux et des réserves naturelles ont été crées pour protéger les grands marsupiaux.

Koala

Koala_evi

Le koala

Le koala

Identité

Ordre : Diprotodontia

Famille : Phascolarctidae

Genre : Phascolarctos

Lieu : Austalie

Description

Le Koala est un animal nocturne. Il mesure entre 60 cm et 85 cm et peut peser entre 4 kg et 15 kg. Il possède une fourrure laineuse marron-gris, qui lui permet de passer inaperçu parmi les branches d’eucalyptus. Il est le seul marsupial à ne pas posséder de queue. Son nez noir et bombé, assez grand et dépourvu de poils est très fin et lui permet notamment de reconnaître les feuilles d’eucalyptus qui sont consommables à celles qui comportent trop de toxines. Il a cinq doigts aux pattes avant, dont deux opposables qui lui permettent de grimper et de s’agripper facilement aux arbres et aux branches. Ses pattes arrières ont cinq doigts dont trois opposables, un pouce sans griffe et deux doigts soudés entre eux, formant comme un peigne qui leur facilite la toilette. Les longues griffes et les coussinets rugueux du koala servent également à faciliter la vie dans les arbres. Comme le kangourou et le Wallaby, le koala n’a qu’une seule paire d’incisives à la mâchoire inférieure, ce qui lui permet d’arracher les végétaux. Un koala vit entre 10 et 20 ans.

Habitat

C’est en Australie que l’on trouve les koalas, principalement en Nouvelle­ Galles du Sud et dans le Victoria. Le koala est un animal solitaire, il vit dans les forêts d’eucalyptus le long des côtes et il ne quitte jamais son territoire. Il est tout de même capable de marcher, courir, et même de très bien nager si nécessaire.

Alimentation

Le koala se nourrit essentiellement la nuit et exclusivement de feuilles d’eucalyptus. Il en consomme entre 0,5 kg et 1 kg chaque nuit. Le niveau nutritionnel de ces feuilles est très faible, ce qui explique pourquoi le koala passe le plus clair de son temps à dormir, à savoir environ 19 h par jour. Il peut compléter son alimentation avec de la terre, qui apporte du calcium et d’autres minéraux. L’intestin du koala est très long, ce qui lui permet de digérer facilement ce qu’il ingurgite. Le koala ne boit presque jamais, il trouve son hydratation dans les feuilles d’eucalyptus, d’où son nom qui signifie « qui ne boit pas » dans la langue des aborigènes d’australie.

Reproduction

La période de reproduction des koalas se fait lors du printemps austral, entre Octobre et Avril. Les combats entre mâles lors de cette période sont fréquents. La gestation dure jusqu’à 35 jours et engendre la naissance d’un petit. A sa naissance, le koala est minuscule : il ne mesure qu’un centimètre à un mois. Il reste dans la poche de sa mère pendant 5 à 9 mois. Dans sa nature, le koala vit entre 15 et 20 ans.

Ennemis

Les prédateurs naturels du koala sont les dingos, les renards, les pythons, les chouettes et les aigles. Mais c’est, malgré tout, l’homme qui représente le plus grand danger pour ces petits animaux perchés. L’agriculture, l’exploitation des forêts, les incendies, la construction d’habitations et de routes contribuent fortement à menacer l’espérance de vie de l’espèce.

Statut

Le koala est une espèce animale classée presque menacée selon la liste rouge de l’UICN (Union International pour la Conservation de la Nature). Il est particulièrement mis en danger par le réchauffement climatique et par la sécheresse. Mais c’est aussi la chasse massive qui eut lieu au cours des ans suite à l’arrivée des colons au 18 ème siècle qui a diminué le nombre de koala présents en Australie. Actuellement, le koala fait l’objet de débats et son habitat se trouve quotidiennement menacé par sa destruction. Pour cela, le koala est statué comme animal à protéger.

Wombat

Wombat

Le wombat

Le wombat

Identité

Ordre : Diprotodontia

Famille : Vombatidae

Lieu : Australie et Tasmanie

Description

Le wombat est un marsupial d’Australie. Ses ancêtres pouvaient atteindre des tailles similaires à celle d’un rhinocéros. Il existe trois espèces de wombats. Malgré ses airs de ‘nounours’, le wombat est un animal corpulent, puissant et intelligent. Il peut mesurer jusqu’à 1,30 mètres de long et 70 cm de hauteur, et peser de 15 kg à 35 kg. Il possède une fourrure épaisse, aux couleurs variant du beige au gris, voir noir. Il est doté d’une large tête, soutenue par un cou court mais musclé. Il a de petits yeux, de petites oreilles et une queue très courte. Ses pattes, comme son cou, sont courtes mais musclées. Elles possèdent de grosses et grandes griffes qui lui permettent de creuser ses terriers et de dénicher sa nourriture. Ses dents, quant à elles, ne cessent jamais de pousser. Le wombat est très sensible aux vibrations, il possède une ouïe et un odorat très fins, alors que sa vue est plutôt médiocre. C’est un animal nocturne, il dort dans son terrier la journée et sort chasser le soir. Il se lave en se roulant dans le sable. L’animal peut courir jusqu’à 40km/h. Dans sa nature, il vit entre 5 et 15 ans.

Habitat

Le wombat vit sur la côte est australienne, sur l’île de Tasmanie et sur Flinders Island, située dans l’archipel Furneaux au nord-est de la Tasmanie. Le ‘wombat à nez poilu du sud’ est moins répandu mais vit en nombre sur les côtes australiennes du sud et de l’ouest. Quant au ‘wombat à nez poilu du nord’ est très rare et se trouve dans une petite zone du ‘Queensland’, en Australie. L’animal construit des terriers mesurant jusqu’à 30 mètres de long et plusieurs mètres de profondeurs, lui assurant un parfait équilibre de température suivant les saisons.

Alimentation

Le wombat est un animal herbivore. Il se nourrit de plantes, d’herbes, de racines, de champignons, d’écorces. Il sort chercher sa nourriture le soir et se montre très possessif envers les territoires qu’il explore et envers son terrier, n’hésitant pas à laisser ses odeurs et ses excréments pour marquer son territoire. Comme le Koala, il peut rester des semaines sans boire d’eau. Il s’hydrate cependant énormément lorsque la pluie tombe.

Reproduction

La maturité sexuelle des wombats se fait vers l’âge de 2 ans. La période de reproduction des wombats s’observe généralement de Septembre à Décembre. La période de gestation dure 20 à 22 jours. La femelle wombat donne naissance à un seul petit qui mesure trois centimètres à sa sortie. Il reste dans la poche ventrale de sa mère pendant 6 à 9 mois.

Ennemis

Les dingos (chiens sauvages d’Australie), les renards et les diables de Tasmanie sont les prédateurs du wombat. Mais ils ne représentent pas les seuls dangers pour ces animaux. En effet, l’homme est une menace réelle pour l’espèce. Ils les chassent, les considérant comme nuisibles pour leurs terres, à cause de leur terriers et de leur alimentation en herbe. Par ailleurs les routes construite par l’homme présentent un danger pour les wombats, comme pour beaucoup d’autres espèces qui, bien souvent, se font malheureusement écraser.

Statut

Le wombat est une espèce protégée dans tout le continent australien, sauf dans les zones Est du Victoria où il reste considéré comme un animal nuisible et où il est fréquemment chassé. L’habitat du wombat a énormément changé, sous l’influence des hommes, qui, avec leur agriculture et leurs habitats, les ont repoussés vers des environnements dangereux. Cela a considérablement réduit leur population.

Retrouvez les autres animaux du monde ici.