EVI
fren

Avant le déluge : le film documentaire sur le climat de DiCaprio

Réalisé par Fisher Stevens et coproduit par Leonardo Dicaprio, Brett Ratner, James Packer et Martin Scorsese, Before the Flood, rendu visible gratuitement sur de nombreuses plate formes en 45 langues à sa sortie, « Avant le déluge » (Before the flood) a pour objectif d’éveiller les consciences sur le réchauffement climatique.

Léonardo DiCaprio, acteur écologique

Hormis sa carrière au cinéma, Léonardo DiCaprio est depuis de nombreuses années un fervent défenseur de la planète. Sa rencontre avec Al Gore, l’ex vice-président des États-Unis et réalisateur du documentaire La vérité qui dérange, place l’acteur en face des conséquences dramatiques du dérèglement climatique. Il décide alors de se lancer activement dans la protection de la planète. Dès 1998, il crée sa propre fondation dont le but est de protéger les derniers endroits sauvages du monde. L’acteur organise également de nombreuses ventes aux enchères pour des associations et réalise des dons pour de diverses organisations. En 2003, il accepte notamment de représenter la marque de montre Tag Heuer en contre-partie d’un versement des royalties aux organisations Natural Ressource Defense Council et Green Gross International ainsi que la moitié de son cachet à diverses associations caritatives.

En 2007, il réalise La 11 ème heure, le dernier virage dans lequel il montre déjà les conséquences du dérèglement climatique.

En 2014, il est élu par le secrétaire général Ban-Ki moon « Messager de la paix » des Nations Unis pour le climat.

dicaprio-onu

Léonardo DiCaprio à l’ONU, 2014 Droits : Reuters

Le réchauffement climatique : c’est réel et c’est maintenant qu’il faut agir !

C’est dans ce contexte que l’acteur a parcouru le monde durant deux ans afin d’observer par lui-même les conséquences dévastatrices du réchauffement climatique et de nous les donner à voir : fonte des glaces, montée des eaux, pollution, déforestation.

Le but est de nous faire comprendre que le réchauffement climatique est bien réel et qu’il est dû aux activités humaines. De quoi convaincre les climato-sceptiques encore nombreux à l’heure actuelle. Il n’hésite pas à dénoncer les industries des énergies fossiles qui contrôlent d’une main de fer les pouvoirs politiques dans le but de protéger leurs intérêts financiers au détriment de la sauvegarde de la planète.

Le film nous emmène donc aux quatre coins du monde : Antarctique, Canada, Groenland, Indonésie, États-Unis etc. pour montrer des images et des témoignages directs du réchauffement climatique. L’acteur nous mène également à la rencontre de nombreux scientifiques, militants, mais aussi de personnalités politiques et spirituelles à l’image de Barack Obama, John Kerry, Bill Clinton et du pape François.

Le documentaire aborde notamment un sujet alarmant et souvent peu mentionné : la migration climatique. Le dérèglement climatique entraîne une migration massive de certaines populations, entre autre vers les pays occidentaux moins impactés par les effets du réchauffement. Les conséquences sur le long terme vont être dramatiques dans un tel contexte.

Il est important de s’informer des causes et des conséquences du changement climatique pour contrer la campagne de désinformation qui a lieu dans le but de protéger les intérêts économiques des grandes industries mondiales. 

Des solutions sont possibles et comme le documentaire le montre, le réchauffement climatique n’est pas un phénomène totalement irréversible, mais il faut agir tout de suite.

La seule chose en notre pouvoir est notre action présente, notre façon de vivre, notre façon de consommer, notre implication, notre façon de dire à nos dirigeants élus que nous savons la vérité sur les changements climatiques, Leonardo DiCaprio.

Ainsi, Fisher Stevens et Léonardo Dicaprio se sont également attachés à présenter les solutions existantes à l’image des énergies renouvelables ou de la taxe carbone.

En tant que messager de la paix, j’ai sillonné le monde pendant deux ans. J’ai vu des villes comme Pékin asphyxiées par la pollution, des forêts boréales au Canada totalement déboisées, des forêts tropicales en Indonésie incinérées. En Inde, j’ai rencontré des fermiers dont les récoltes ont été englouties. Aux États-Unis, j’ai vu la mer envahir les rues de Miami. Au Groenland et en Antarctique, j’ai été atterré de voir de très vieux glaciers disparaître plus vite que le prédit la science. Ce que j’ai vu et appris m’a terrifié au plus haut point. Pensez à notre honte à tous quand nos enfants et petits-enfants verront que nous avions les moyens de stopper ces ravages, mais qu’il nous a manqué la volonté politique d’agir. Oui, nous avons signé un accord à Paris. Plus de pays se sont engagés dans cette voie que toute autre cause dans l’histoire de l’humanité. Et c’est une source d’espoir. Malheureusement, les faits nous montrent que ça ne suffira pas. Un changement majeur est nécessaire, aujourd’hui pour faire naître une nouvelle conscience collective, une nouvelle évolution de l’espèce humaine motivée et soutenue par un message d’urgence délivré par vous tous […]

Après 21 ans de débats et de conférences, il est temps de dire : Fini les discussions, les excuses, les études à rallonge. On ne laissera plus les industries d’énergies fossiles manipuler la science et dicter les politiques qui affectent notre avenir. Leonardo DiCaprio.

*

Ce n’est pas seulement un message écologique que souhaite transmettre ce film, mais aussi politique. Il s’inscrit notamment dans le contexte des élections américaines : à l’heure où la présidence des États-Unis d’Amérique se voit être déléguée au milliardaire D. Trump, l’inquiétude pour l’avenir écologique est au plus haut. Il revient à nous tous d’agir personnellement pour changer nos habitudes et réduire notre impact, mais aussi pour soutenir autant que possible les initiatives entreprises par de nombreux groupes et personnes, pour protéger notre Planète du réchauffement climatique.

A. D

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*