Consultation publique européenne sur le déclin des pollinisateurs
EVI
enfr

Consultation publique européenne sur le déclin des pollinisateurs

La Direction générale de l’environnement de la Commission européenne a lancé, depuis le 11 janvier 2018, une consultation publique qui vise à recueillir les avis des Européens à propos du déclin des pollinisateurs.

La consultation, sous forme de questionnaire à choix multiples, porte sur le rôle des pollinisateurs, les causes et les conséquences de leur déclin ainsi que sur les solutions à mettre en place.

Cette consultation est ouverte à tous, particuliers comme professionnels et disponible en 23 langues jusqu’au 5 avril 2018.

Participer à la consultation publique

© creative commons

La pollinisation, une action indispensable à l’équilibre des écosystèmes

La pollinisation est à la base de la reproduction des plantes. Il s’agit plus précisément du transport du pollen contenu dans l’étamine (organe mâle) vers le pistil (organe femelle). Le pollen parvient au pistil de plusieurs manières : par l’eau, le vent, l’autofécondation et les animaux.

Les animaux sont très importants dans ce processus notamment les insectes pollinisateurs. Les plus connus et efficaces sont les abeilles et les bourdons, mais les guêpes, les fourmis, les mouches, les papillons ou encore les coléoptères participent également à ce phénomène. Outre les insectes, les oiseaux, les chauves-souris et certains mammifères peuvent également jouer ce rôle.

pollinisateurs

Notre sécurité alimentaire en danger

En 2016, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a publié une étude menée sur deux années par 80 chercheurs dans laquelle elle met en lumière l’importance de la pollinisation naturelle pour la production agricole ainsi que le déclin des pollinisateurs.

Elle conclut notamment que plus de 40 % d’insectes pollinisateurs (surtout les abeilles et les papillons) sont en danger d’extinction alors qu’environ 80 % des cultures sont pollinisées par les animaux.

Le déclin des pollinisateurs est donc très préoccupant, car en plus d’impacter la biodiversité et les milieux naturels, il menace sévèrement les rendements agricoles et donc notre sécurité alimentaire.

Les pollinisateurs sont indispensables pour la production des fruits, des oléagineux, des plantes maraîchères et fourragères. 35 % de ce que nous mangeons au quotidien est issu de la pollinisation par les insectes.

L’usage de pesticides, l’agriculture intensive, la dégradation des milieux naturels, les maladies et le réchauffement climatique sont les principaux facteurs qui expliquent la baisse des populations d’insectes pollinisateurs.

Si nous souhaitons assurer notre sécurité alimentaire, il est nécessaire de trouver des solutions au déclin des pollinisateurs. Profitez donc de cette consultation publique pour donner votre avis et montrer l’intérêt que vous portez à cette problématique.

Accueillir et protéger les insectes pollinisateurs au quotidien

Pour lutter contre le déclin des pollinisateurs chez vous, vous pouvez les accueillir dans votre jardin en mettant en place des cabanes à insectes pour qu’ils puissent s’abriter et planter des espèces de plantes variées et riches en nectar et pollen.

Le Muséum d’histoire naturelle et l’Office pour les insectes et leur environnement ont créé le site de suivi photographique des insectes pollinisateurs (Spipoll) sur lequel tout à chacun peut contribuer à agrandir les données sur les insectes pollinisateurs.

Allison Demailly, rédactrice EVI.

Allison_DemaillyEnfin diplômée et passionnée de nature depuis toujours, je souhaite désormais me consacrer aux causes qui me tiennent particulièrement à cœur. Dans une société où tout va à cent à l’heure et où les préoccupations du quotidien nous éloignent des dégâts causés à la planète, il est important de multiplier les actions afin d’informer et de sensibiliser les personnes au monde qui nous entoure. Une harmonie est possible entre l’homme et la nature. Il suffit que chacun y mette sa patte.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*