Hong Kong dit "stop" au commerce de l'ivoire ! - EVI
EVI
enfr

Hong Kong dit « stop » au commerce de l’ivoire !

Ce mercredi 31 janvier 2018, les députés de Hong Kong se sont prononcés très largement en faveur de l’interdiction progressive dans leur pays de la vente de l’ivoire. Ainsi une loi interdisant le commerce domestique de l’ivoire sur le territoire a été votée et conduira en 2021 à la fermeture du commerce domestique de l’ivoire à Hong Kong.

L’entrée en vigueur de cette loi est un moment historique, tant Hong Kong est considéré dans le monde comme le lieu clé de la vente de l’ivoire.

L’interdiction de la vente de l’or blanc à Hong Kong d’ici 2021, pourrait ainsi avoir un impact sur la mobilisation des autres pays concernés par le commerce de l’ivoire, pays aussi bien de transit, de source que de consommation. Hong Kong a d’ailleurs lui-même, avec le vote de cette loi, suivi l’exemple de la Chine, pays dans lequel tout commerce de l’ivoire est puni par la loi depuis janvier 2018 !

On remarquera que le commerce international de l’ivoire est interdit depuis 1990 mais que Hong Kong avait reçu l’autorisation d’écouler le stock d’ivoire établi avant la prise de cette décision. Selon nous et, globalement, les défenseurs de l’environnement, les trafiquants ont profité de cette autorisation internationale pour se livrer à une contrebande à grande échelle, participant ainsi à la mise en danger de la survie des éléphants. 110 milles éléphants ont encore disparu en Afrique et en Asie ces dix dernières années, leur nombre à la surface de la planète ne s’élevant plus qu’à 415 milles espèces.

La loi votée par les députés, en plus d’interdire le commerce de l’ivoire à Hong Kong, est accompagnée d’une lutte contre le commerce illégal de l’ivoire et de mesures pour renforcer les dispositions de législation en place, ce qui laisse espérer, pour les années à venir, une diminution réelle du nombre d’éléphants tués pour leurs défenses.

elephantshong-kong-ivoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*