EVI
fren

Interview : Los Monos Selva Y Vida, une association en Équateur

Interview réalisée avec Véronique Grand et Yvan Bouvier.los monos selva y vida

Fondateurs de l’association.

Pouvez-vous présenter en quelques mots votre association ?

Nous sommes une fondation suisso – équatorienne fondée en janvier 2007 qui se dédie à la conservation des espèces animales, de la végetation ainsi que des cultures amazoniennes d’Equateur.los monos

Qu’est-ce qui vous a amené à entreprendre cette démarche ?

Lorsque nous avons reçu les premiers animaux issus du trafic, en 2005, il n’existait aucun endroit légal dans la province de Pastaza auquel les gens pouvaient confier des animaux sauvages.

Pouvez-vous présenter un projet qui a pu aboutir à des résultats positifs ?

Nous faisons notre possible pour ne pas tenir d’animaux en cage. Afin que les animaux vivent dans un morceau de forêt, nous avons construit dix grands parcs. Le plus petit mesurant 100 m2 et le plus grand 900 m2, de cette manière, les animaux grandissent plus vite récupèrent leurs instincts.

Souhaitez-vous partager une expérience qui n’aurait malheureusement pas été positive et nous expliquer pourquoi ?

Nous avons eu 5 naissances de capucins blancs et seuls 2 ont survécu; les autre ayant été tués par les membres du groupe. Nous cherchons maintenant le moyen d’éviter ces malheurs qui se produisent lorsqu’ils vivent dans la nature ou en semi liberté.

Avez-vous un projet en cours, pour lequel vous avez besoin d’un soutien tout particulier ?

Nous ne désirons aucun animal en cage. Raison pour laquelle nous avons construit dix grands parcs dans lesquels les animaux vivent dans un morceau de forêt. Le plus petit est pour un ragondin et mesure 100 m2. Le plus grand est pour une troupe de singes laineux et mesure 900 m2. Nous avons malheureusement encore 3 singes araignée en cage et nous désirons acheter pour eux un terrain de 8000 m2 afin qu’ils vivent dans les arbres.

Quelques chiffres clés à nous partager ?

Nous nous occupons actuellement de 112 animaux. Nous avons reçu une aide de 8000 USD de la Fondation Brigitte Bardot, 3000 de 30 millions d’amis ; 2250 USD de « Primate network rescue ». Nous recevons des animaux sauvages depuis dix ans et nous avons un programme de volontariat depuis 9 ans et de 2011 à ce jour, 517 volontaires ont participé à notre aventure. La nourriture des animaux coûte 1050 USD par mois et le refuge nécessite 160 USD par jour pour fonctionner. A part les volontaires, l’équipe est composée d’un administrateur, une biologiste, deux soigneurs animaliers et une cuisinière.

Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui souhaiteraient s’impliquer pour la protection de la biodiversité ?

En premier lieu, être responsable et conscient des conséquences qu’engendrent tout ce que l’on fait et ce qu’on mange.

Comment définiriez-vous la situation pour la biodiversité dans le monde ?

Connaissant les projet de déforestation en Amazonie (du Brésil jusqu’en Equateur), les continents de plastic, les océans radioactifs, je dirai qu’on va pas vers le beau temps.(c’est une ironie visant le réchauffement).

Enfin, si vous aviez un mot d’ordre à partager, lequel serait-il ?

Réduisons en cet instant le nombre d’humains sur notre planète ou du moins réduire la croissance démographique.

Site Internet

http://www.losmonos.org/ 

los-Monos-selva-y-vida

Interview réalisée le 16 janvier 2015.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*