EVI
fren

Les chutes d’Iguazu : Argentine et Brésil

º Que sont ces fameuses « chutes d’Iguazu » ?

º Pourquoi cette étape au sein du projet EVI Amérique latine ?

º Quelle fut mon expérience et quel retour puis-je en apporter ?

º Quelles sont les conséquences du tourisme et quelle est notre responsabilité ?

Découvrez les explications et les images de ce passage incontournable.

 

 

Chutes Iguazu Argentine et Brésil

Les chutes d’Iguazu, qu’est-ce que c’est ?

Inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984, les chutes d’Iguazu (ou Iguaçu en portugais), dont la source se trouve au Paraná, au Brésil, représentent l’une des merveilles du monde les plus visitées en Argentine et au Brésil. Et il y a de quoi :

Avec des chutes s’étendant à quelques 80 mètres de hauteur et 3 km de longueur, la cataracte du parc national d’Iguazu est l’une des plus grandes et des plus impressionnantes au monde.

La faune et la flore est notamment abondante dans ce parc, car celui-ci se situe au beau milieu d’une forêt tropicale humide qui en occupe 90 % de l’espace.falls Iguazu

« Iguazu » ou « Iguaçu » est un terme qui vient du peuple indigène indien Guarani, qui signifie « Grande eau », « Y » étant « Eau » et « Guasu », « Grande ». Cette population vivait à l’origine près du fleuve. C’est ensuite en 1952, que l’espagnol Alvar Nuñes Cabeza de Vaca découvrit à son tour la merveille d’Iguazu.

Le côté argentin des chutes permet de s’en approcher au plus près et de se sentir totalement imprégné de celles-ci. Le côté brésilien, lui, offre une vue panoramique magnifique des chutes.

Découvrez ici une légende, proposée par le site d’information argentine-info.com, à propos de l’origine des chutes d’Iguazu.

Pourquoi cette étape au projet EVI Amérique latine ?

Le parc national d’Iguazu possède une grande richesse en terme de biodiversité, considérée et protégée tant par le Brésil que par l’Argentine. Situé au cœur d’une forêt tropicale humide, il est constitué d’une végétation luxuriante et il abrite une faune vaste comprenant 420 espèces d’oiseaux et plus de 80 espèces de mammifères. Parmi cette faune, vivent notamment des espèces menacées, comme la loutre géante.

Le projet EVI Amérique latine a pour but de sensibiliser, d’informer et de soutenir pour la protection de la faune et de la flore. C’est donc en toute logique que j’ai intégré la visite du Parc National d’Iguazu à mon parcours, afin d’en apporter ma propre expérience.

Iguazu arc-en-ciel

Mon expérience au sein du Parc National d’Iguazu

Trois jours à la découverte de cette merveille de la nature m’ont permis avant tout de remarquer que sa réputation est justifiée. Les chutes sont d’une beauté naturelle impressionnante et l’environnement du parc dans l’ensemble est un vrai ravissement. La faune y est bien présente et la végétation est abondante.

Fourmis_Iguazu

J’ai eu la chance d’observer entre autre des Coatis, des Toucans ainsi qu’un Caïman. Ces animaux vivent dans le parc à l’état sauvage. Le parc d’Iguazu est très bien entretenu de manière à ce que les touristes puissent en profiter au maximum. Que vous le visitiez depuis l’Argentine ou depuis le Brésil, vous aurez accès à des points de vues extraordinaires et je recommande vivement de s’intéresser à chaque côté de la frontière.

Caiman Iguazu

Lors de ma venue dans cette région, le climat n’était pas à son avantage dans le sens où, au cours de mes journées d’exploration, le « gris » et la pluie s’installaient. Pour autant, la visite n’en a pas été moins fascinante, à défaut de n’avoir pu observer tous les animaux que l’on pourrait probablement voir dans de meilleures conditions. La biodiversité présente dans cette aire est un vrai régal pour le visiteur.

Toucan Iguazu

Oiseaux Iguazu

Les conséquences du tourisme et notre responsabilité

Des milliers de personnes viennent observer chaque année le site classé au Patrimoine mondial de l’humanité qu’est le Parc National d’Iguazu. Ce bel élan entraîne pourtant parfois des conséquences qui ne lui sont pas bénéfique.

Voici deux exemples constatés au parc d’Iguazu, ainsi que des explications pour améliorer la situation :

– Les coatis, qui sont présents en grand nombre à Iguazu, reçoivent à manger de la part des touristes, qui en profitent pour s’en amuser et les voir de plus près. Cette action, qui ne part pas d’une mauvaise intention, a pourtant une répercussion inévitable : les animaux n’agissent plus naturellement, ils viennent en masse chercher la nourriture auprès des personnes, parfois jusqu’à s’accrocher à leur sac et les voler.

coatis nourris touriste

Que se passerait-il si la majorité des animaux du parc faisaient cela ? Il faut comprendre que cette réaction de la part des animaux est normale et que c’est notre attitude qui influera sur la leur.

Généralement, dans les espaces naturels, des panneaux indiquant de ne pas nourrir les animaux sont présents et il faut impérativement les prendre en compte car ils sont là pour de bonnes raisons. En l’occurrence, à Iguazu, les panneaux informent des risques de morsures, mais malgré cela, les coatis sont habitués à recevoir de la nourriture régulièrement. J’invite donc chacun à participer à les rendre un peu moins dépendant de l’humain, en faisant tout simplement attention à ce que nous possédons.

Lezard Iguazu

– Les eaux et les forêts d’Iguazu étaient, lors de ma visite, bien trop souvent accompagnées de bouteilles et de sacs en plastique en tout genre. Malheureusement, c’est un désastre pour cette nature brillante qui ne se « remettra » pas de ces éléments.

À nouveau, interrogeons-nous : comment étaient ces espaces avant notre venue et que souhaitons nous y voir ? Il est absolument primordial de raisonner avec un respect immense pour l’habitat dans lequel nous nous aventurons.

Iguazu chutes humain

Ces déchets s’accumulent et sont presque impossible à faire disparaître de l’environnement et cela entraîne des conséquences quasi irréversibles. Il faut alors prendre conscience des gestes que l’on peut très simplement employer pour éviter cela : ne rien jeter dans la nature, garder ses objets enfermés dans un sac etc. Ces simples raisonnements anticipés nous permettrons, à nous, de pouvoir continuer à profiter de la beauté du lieu et au lieu, de pouvoir exister le plus naturellement possible et perdurer.

Vous pouvez consulter la rubrique suivante pour plus d’information quant à l’importance du comportement en tant que touriste.

Pour conclure cette étape aux chutes d’Iguazu, il s’agit d’une aire naturelle magnifique. Cette nature se doit absolument d’être protégée car elle se constitue d’une biodiversité immense, affectée par l’impact humain.

En tant qu’association pour la protection des animaux et de l’environnement, Eco Volontaire International, invite chaque personne souhaitant s’émerveiller du Parc National d’Iguazu à le faire avec un maximum de respect et une anticipation de son comportement, afin de pouvoir le préserver sur le long terme, le plus naturellement possible.

Sources : UNESCO ; IGUAZUARGENTINA ; tourisme-bresil ; Argentine-info