EVI
fren

Stop à l’industrie de la fourrure !

En ce samedi 14 janvier, premier samedi des soldes d’hiver, les ventes de vêtements vont encore exploser. Pourtant, derrière cette industrie se cache une horrible réalité.

Selon, One Voice, chaque année, environ 150 millions d’animaux sont tués dans des conditions effroyables pour confectionner manteaux et capuches et satisfaire l’industrie de la mode.

La journée sans fourrure organisée par Fourrure Torture le samedi 14 janvier vise à sensibiliser et informer les consommateurs de la face cachée de la fourrure. Stands et manifestations auront lieu dans de nombreuses villes de France. Pour savoir si une action est programmée près de chez vous c’est ici

fourrure

Source : Peta

Pour une simple question de mode, visons, renards, ratons laveurs, chinchillas, chiens, lapins – sont élevés dans des conditions de vie ignobles et sont sujets à de multiples souffrances. Ces animaux sont confinés dans des cages, intégralement grillagées, vivant avec leurs excréments. Dans ces conditions, ils développent des troubles comportementales tels que des gestes répétitifs, l’automutilation et de multiples infections.

Une enquête de One Voice a récemment été menée dans 6 élevages de vison en France et publiée dans le cadre de leur action Visonlerespect ! La vidéo montre clairement les conditions de vie inacceptables des visons dans ces élevages et la manière dont ils sont traités comme de simples objets et non comme des êtres sensibles.

À la fin de cette emprisonnement, les animaux sont gazés ou électrocutés afin de leur retirer leur fourrure. Malheureusement, l’efficacité de ces deux techniques est relative et beaucoup d’animaux sont encore conscients lorsqu’on leur retire la peau.

Rapport d’enquête, janvier 2017

VIDÉO : One Voice – Image inédites d’élevages de visons en France

One Voice – Image inédites d’élevages de visons en France from One Voice on Vimeo.

Pour la mode, des lynx, loups et autres animaux sont capturés en milieu sauvage notamment au Canada, en Russie et aux États-Unis et agonisent pendant des heures dans les pièges avec leurs membres broyés. Ces pièges ne font aucune distinction et tuent des animaux en voie d’extinction. Malgré une interdiction du piégeage pour la fourrure en Europe, l’importation des fourrures provenant d’animaux piégés en dehors de l’Union Européenne n’est pas proscrite.

Pour une simple question de mode, des bébés phoques sont matraqués et dépecés encore conscients au Canada et en Norvège. L’Union Européenne a décidé de créer un embargo contre les produits dérivés issus de la chasse au phoque. Toutefois, la chasse se poursuit.

Pour une simple question de mode, l’environnement et la santé humaine sont mises en danger. L’industrie de la fourrure est la 5e industrie la plus polluante au monde. En effet, les excréments, les carcasses et le sang des animaux produisent des concentrations élevés d’azote et de phosphore polluant les eaux de surfaces et les nappes phréatiques. De plus, le traitement des fourrures obligent l’utilisation de nombreux produits chimiques souvent sur la listes des produits cancérigènes et dangereux pour l’environnement.

Vidéo : Cruauté Assurée : La vérité sur le commerce international de la fourrure

Est-ce que, pour une simple question de mode, ces actions sont acceptables ?

Progressivement, des États refusent d’être complice d’un tel massacre. C’est pourquoi, certains pays comme le Royaume-Uni, l’Autriche, la Croatie et les Pays-Bas ont décidé d’arrêter l’élevage de fourrure. Cependant, les législations peinent à évoluer pour le moment pour les autres pays.

Dans ce contexte, vous, consommateur, êtes l’élément central pour stopper l’industrie de la fourrure car il suffirait que vous n’achetiez plus ces produits pour qu’ils ne se vendent plus.

Les diverses sondages réalisés ces dernières années montrent une réelle volonté de la part des consommateurs de stopper cette industrie. Un sondage du parisien réalisé le 8 janvier 2017 révèle que 90,7 % des personnes répondent oui à la question « Faut-il arrêter l’élevage d’animaux pour leur fourrure ? »

Agir !

N’achetez pas de fourrure. Aujourd’hui, la fourrure n’est pas seulement utilisée pour la confection des vêtements mais aussi pour les sacs à main, les chaussures, les coussins ou encore les peluches. Contrairement aux idées reçus, la fausse fourrure coûte souvent plus cher que la vrai fourrure. Il faut donc faire attention lors des achats et vérifier l’étiquetage. Malheureusement, l’étiquetage est souvent négligé volontairement.

Pour vous aidez à faire le bon choix et ne pas faire d’erreur, mode sans fourrure vous donne accès à une liste référençant les marques engagées à ne pas utiliser de fourrure.

Informez-vous et participez à la journée sans fourrure organisé par Fourrure Torture le samedi 14 janvier.

Soutenir le programme Fur Free Retailer programme dont le but est de labellisé les marques n’utilisant pas de fourrure. Pour cela écrivez aux détaillants français afin de leur demander des précisions sur leur politique en matière de fourrure et encouragez-les à rejoindre la campagne. Envoyez une copie des réponses reçues à One Voice afin que nous puissions également les contacter et leur proposer la labellisation.

Vire ta capuche, vous propose d’envoyer des lettres à toutes les marques utilisant de la vrai fourrure grâce à une seul clic et c’est par ici

Vidéo Vire ta capuche

Signez les différentes pétitions afin d’exiger l’interdiction de l’industrie de la fourrure.

Pour la fermeture des fermes à fourrure en Europe (30 millions d’amis)

Fourrure, à l’aide mes amis (One Voice)

Fin au massacre des phoques (One Voice)

Fin de la chasse commerciale aux phoques au Canada (IFAW)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*